En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Avant le France Clubs 2019, à Saint-Maurice l'Exil : la rétro 2008
le 13-03-2019
par #franceclubs2019
Du 15 au 17 mars 2019, l'AB Samauritaine organise les finales du France Clubs 2019. Ce nouveau rendez-vous d'envergure à Saint-Maurice l'Exil marque l'anniversaire des cinquante ans du club. Serez-vous là pour le souhaiter ?

Finales du France Clubs 2019, du 15 au 17 mars 2019
Boulodrome couvert, rue Jacques Brel, 38550 Saint-Maurice l'Exil
>>> Le programme à partir de ce lien.
>>> Les neuf finales à partir de ce lien.
>>> Le France Clubs 2019 dans votre poche avec Boulistenaute.com.

Il y a onze ans, l'association sportive iséroire était déjà à l'oeuvre pour organiser les finales de cette même compétition. Dans cet article, une petite rétro de cette édition 2008.

Extrait de la revue de presse des finales du France Clubs...2008

>>> Lire : l'interview de Marie-Christine Ull sur ffsb.fr.

Onze formations de l'ancienne région Rhône-Alpes

Des dix-huits formations des neuf finales, elles étaient onze de l'ancienne région Rhône-Alpes, désormais élargie avec l'Auvergne. 

Une situation quasi similaire avec le week-end à venir, qui verra sept des finalistes venir hors des anciens départements de l'ancienne région Rhône-Alpes.

N4 : CAB Laurentin 07 Saint-Vulbas II 19
(4/6, 4/10, 5/17, 7/19)

L'équipe réserve de Saint-Vulbas n'avait alors laissé aucune chance aux joueurs de Saint-Laurent du Var (Alpes-Maritimes). 

N3 : Rhôdanienne 08 Cluny 18
(4/6, 6/8, 8/14, 8/18)

Ils rêvaient d'un sacre national devant leur public. Mais les hommes de l'entraîneur-joueur Gérard Pellet avait du s'incliner face à une formation solide dans tous les secteurs du jeu.

N2 : Stade Clermontois 15 ASCUL Lyon 17
(7/5, 11/7, 13/15, 15/17)

La finale la plus disputée du week-end. Lyon avait renversé la vapeur lors du troisième tour. Le capitanat de l'ASCUL était porté par Mickaël Eymard, qui retrouvera Saint-Maurice l'Exil ce week-end, tout comme quelques joueurs du Stade Clermontois.

N1 : Montélimar 19 Mâcon 13
(8/4, 12/6, 17/11, 19/13)

Les Mâconnais avaient bien réussi à faire jeu égal dans les deux derniers tours, mais Montélimar avait creusé l'écart lors des deux premiers tours. Guy Hanin, désormais entraîneur des formations de Saint-Vulbas, était alors manager de Mâcon.

Elite 2 : Brives-Charensac 23 Gap 09
(8/4, 12/6, 19/9, 23/9)

Une finale complètement maîtrisée par les joueurs de la Haute-Loire, où l'on retrouvait quelques uns des protagonistes du week-end à venir. Comme les champions internationaux Guillaume Abelfo, Alexandre et Grégory Chirat.

Elite 1 : CRO Lyon 19 Saint-Vulbas 13
(8/4, 12/6, 16/12, 19/13)

En emportant la première épreuve du dernier tour, les relayeurs Fabien Amar et Frédéric Poyet, alors champions du monde et détenteurs du record mondial, apportaient à CRO Lyon un troisième titre successif. Frédéric Ascensi, capitaine de Saint-Vulbas, connaîtra une nouvelle finale samauritaine, sous les couleurs de Balaruc-les-Bains. Avec dans ses rangs, le titré Laurent Béraud. Contre lui, le titré Laurent Béraud !

N2 F : Villefranche 16 Bondy 10
(6/4, 10/4, 14/8, 16/10)

En creusant l'écart au second tour, les filles de Villefranche sur Saône avait géré leur avantage en partageant les points sur les deux derniers tours. Du côté de Bondy, on notait alors la présence de Sésilia Mailehako, devenue depuis internationale et championne du monde en double en 2018

N1 F : Saint-Priest 15 Ain 11
(7/3, 7/7, 13/9, 15/11)

Les San-Priotes avaient du s'y reprendre à deux fois pour distancer les filles de l'Ain et décrocher le titre. Valérie Esparron était la capitaine de Saint-Priest, elle retrouvera, onze ans plus tard, Saint-Maurice l'Exil. Tout comme Mélanie Fabry, sacrée en 2008 et devenue internationale française et multiple championne d'Europe.

Elite F : Pont-de-Claix 15 Andrézieux 11
(5/5, 7/7, 13/9, 15/11)

La sensation de la finale était venue de l'Andrézienne Laurence Richard (Essertel) : auteur d'un 41/43 en tir progressif, elle s'était approchée à une touche du record du monde de l'épreuve de l'époque. Mais en emportant quatre des cinq épreuves du troisième tour, alors consacré au jeu traditionnel, ce sont les Iséroires qui avaient décroché un cinquième titre national d'affilé !

L'affiche du France Clubs ... 2008


Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales