En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

A Feurs, une étape du Super 16 masculin tout en couleur
le 11-03-2019
par Christophe Campiglia
Quel week-end à Feurs ! Mais pouvait-on s'attendre à autre chose d'un organisateur qui a fait vivre à sa discipline Sport-Boules de grands moments sur les dernières années ?

Dans une étape de belle facture, Xavier Challamel (Rumilly) s'impose dans le Forez et poursuit sa remontée dans le haut du classement général. Les Rumilliens sont désormais à la seconde place du classement général.

   >>> A voir : le classement du Super 16 masculin après l'étape de Feurs en pièce jointe ou à partir de ce lien.

   >>> Revivez la finale de l'étape de Feurs sur Dailymotion à partir de ce lien.

   >>> Revivez l'intégralité de l'étape de Feurs en huit vidéos sur Dailymotion à partir de ce lien.

On comprend vite que Jérôme Benoit va tirer à la boule rouge pour faire compter les trois points des boules bleues

De la couleur pour le dernier carré

Elles ont illuminé les trois dernières oppositions de l'étape. En remettant sur le devant de la scène les boules de couleur, Bernard Daubard et son équipe ont éclairé le jeu pour les spectateurs, physiques comme numériques. Ils ont rendu immédiatement compréhensible les situations de jeu.

Des boules colorées jamais oubliées à Feurs : elles étaient présentes lors de l'étape du S16 en 2015. Mais tombées en désuétude par l'abandon de bonnes pratiques, pourtant essentielles pour l'exposition de la discipline dans les modes de communication d'aujourd'hui.

Xavier Challamel en zone mixte avant la finale de Rumilly

Une zone mixte pour la retransmission

Une autre innovation apportée par le CBD Loire et le secteur Montbrisonnais, dirigée par Jean-Paul Chevalier, a été la création d'une zone mixte. A l'image des autres sports, elle a permis la réalisation d'interviews d'athlèles et d'organisateurs, venues enrichir la retransmission de la compétition lors de "pause-interview".

300 personnes physiques à suivre la finale :
la Loire aime le Sport-Boules

Un extraordinaire public

A qui prétend que le Sport-Boules n'attire plus grand monde, Feurs montre régulièrement qu'il n'en n'est rien. La journée du samedi a connu une affluence exceptionnelle et le public est revenu en nombre le dimanche. 300 personnes ont fait plus qu'assister aux demi-finales et à la finale. Ils ont participé, marquant d'applaudissements nourris les jolis coups et de bruissements de désaprobations les erreurs. Un public averti, connaisseur et participatif.

Les formations de Rumilly (en orange) et de CRO Lyon (en bleu) lors de la remise des récompenses (photo : Bernard Daubard)

Quelle finale !

Toutes les conditions étaient donc réunies pour un show sensationnel. Les formations de Xavier Challamel (Rumilly) et de Sébastien Grail (CRO Lyon) ont assuré le spectacle. La finale a connu de nombreux rebondissements, quelques coups insolites et des retournements de situation parfois innatendus. Les Rumilliens ont pu compter sur deux tireurs d'exception pour venir à bout des Lyonnais. Grégory Chirat finit à 22/23 au tir et à 1/1 en boule d'ajout. Sébastien Belay pointe à 16/19 au tir, 1/1 en reprise au point et 3/3 en boule d'ajout. 


Du côté de Rumilly

Entré à la sixième mène à la place de Pascal Persico (2 boules d'entame de mène et 3/8 en reprise) alors que son équipe était menée 1 à 4, Xavier Challamel a pesé sur la rencontre avec 9 boules d'entame de mène (sur terrain vierge de toute boule) et 3/5 en tentative de reprise. Jérôme Benoît, régulier au point avec 2 boules d'entame de mène et un 7/9 en reprise, a peiné au tir : à 2/7, il clôture toutefois sur  trois tirs décisifs, montant sa moyenne à 5/10. Sa dernière réussite lui offre une boule d'ajout, réussie, pour aller chercher la victoire finale.


Et de Lyon

Difficile de se reprocher grand chose côté Lyonnais. Il faut deux équipes pour faire une belle finale. Le capitaine Sébastien Grail, hésitant au tir en début de partie (5/10) finit fort à 16/22 et 1/2 en reprise. Anthony Percherancier au poste de tireur second pointe à 12/13 en reprise, 1/2 en boule d'ajout et réussit 5/8 au tir, dont 1/3 en annulation. Il aura impressionné le public en réussissant sa première annulation lors de son tout premier tir, après huit boules pointées.

Frédéric Poyet aura assuré un joli jeu de reprises avec un 18/24 en reprise tentée. Bruno Perras cèdera sa place au terme de la neuvième mène avec 7 boules d'entame de mène et un 7/11 en reprise. Sébastien Jarrige sera sur les mêmes bases avec un 4/6 en reprise.

   >>> A voir : d'autres statistiques sur la finale, par Yves Gourdier, à partir de ce lien.

Aurélien Corbihan, dans le Top 8 mondial à Tucuman, Argentine, sera à Feurs du 28 au 30 juin 2019

Place à la Raffa Volo

Feurs peut savourer ce nouveau succès populaire. Et se réjouir d'un nouveau rendez-vous d'envergure à venir. D'autres boules de couleurs vont venir illuminer le boulodrome du Palais. Du 27 au 30 juin 2019, la Raffa Volo y fera son show, à l'occasion du second championnat de France de la discipline.

Une occasion unique de découvrir cette discipline qui a fait l'actualité de la semaine écoulée, à l'occasion du Mondial à Tucuman, Argentine. Vivement la fin juin, à Feurs tout en couleur.


Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales