En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Mondial Raffa Volo, Tucuman 2019 : qui sont les favoris ?
le 04-03-2019
par #mundialtucuman2019
J-1 dans la province de Tucuman pour le Mondial de Raffa Volo. Les premières délégations commencent à arriver en Argentine. Le moment d'essayer de faire le point sur les favoris lors de cette compétition.

   >>> Réagissez sur ce Mondial avec le #mundialtucuman2019

Gianluca Formicone est en interview et en photo sur le site de la Fédération Italienne de Boules : federbocce.it

Individuel masculin : Gianluca Formicone en quête du graal

Les favoris seront les quatre joueurs « tête de série » : les représentants des quatre pays demi-finalistes lors du dernier Mondial sont protégés lors du tirage au sort. L’italien Gianluca Formicone est le grand favori. Très expérimenté, il compte sept titres mondiaux et il est le champion d’Europe simple en titre. Il aura à cœur de remporter ce titre mondial, seul titre qui manque à son palmarès exceptionnel.

   >>> A lire : "Je renoncerai à tout pour ce titre", Gianluca Formicone sur gazzetta.it.

Enrico Dall'Omo (San Marin) a décroché l'or aux Jeux Méditerranéens, Tarragone 2018

La Suisse, tenante du titre, sera cette fois représentée par Aramis Gianinazzi. Champion du monde -21 ans en 2015, il voudra confirmer en séniors. L’américain José Botto, finaliste du dernier mondial simple et demi-finaliste du précédent, cherchera un nouveau podium, en espérant la victoire cette année. Enfin le joueur de San Marin, Enrico Dall’Olmo, médaillé d’or lors des derniers Jeux Méditerranéens, aura également son mot à dire.

L’argentin Nicola Pretto, le "Messi des boules", déjà champion du monde en sport-boules, sera très attendu à domicile. Le chilien Rodolfo Galvez, médaillé de bronze en simple en sport-boules … et d’argent en simple en raffa-volo en 2010, l’autrichien Nicola Natale, champion du Monde 2010, le maltais David Farrugia, le chinois Suo Wentao ou encore le français Aurélien Corbihan, seront de sérieux outsiders, bien décidés à venir bousculer la hiérarchie. 

Romina Bolatti, ici à l'entraînement, devra également gérer l'attente de toute une nation (photo : facebook C.A. de Bochas)

Individuel féminin : place aux outsiders ?

Championne du Monde en titre, l’italienne Elise Luccarini, sera bien évidemment une prétendante à la victoire finale. Le Brésil, finaliste en 2015, sera cette année représenté par Ingrid Fuchter Schulz, qui voudra faire aussi bien que sa compatriote. Les deux autres têtes de série voudront faire honneur à leur statut : la Suisse avec Laura Riso et les Etats-Unis avec Laura de la Rosa.

Mais le plateau des "non têtes de série" est très relevé : l’Argentine sera sur ses terres avec Romina Bolatti, déjà très expérimentée avec un titre de championne du Monde par équipe en 2014 et une victoire aux Jeux Mondiaux 2017. La chinoise Zhang Wei ainsi que la turque Deniz Demirseront de sérieuses clientes. Quand à Meriem Tahraoui, elle n'a rien laissé au hasard dans sa préparation pour faire entrer la France dans le dernier carré.

   >>> A voir : en vidéo, l'incroyable adresse de Deniz Demir à l'entrainement sur facebook.

Le complexe sportif Belgrano sera le théatre du Mondial de raffa volo, Tucuman 2019 (photo twitter CABochas)

Un double mixte sans référence

Inauguré à Tucuman 2019, l'épreuve du double mixte n'offre aucune référence. L’Argentine présente deux joueurs expérimentés, déjà médaillés mondiaux : Natalia Limardo et Juan Pablo Urra. L’Italie avec Chiara Morano et Luca Viscusi est également à classer parmi les favoris. 

Seront également à surveiller la Chine avec Zhang Wei et Wentao Suo, les Etats Unis avec Laure de la Rosa et José Botto, la Suisse avec Alice Bernaschina et Luca Rodoni, la Turquie avec Deniz Demir et Erdal Kantemir ou encore les représentants de San Marin Anna Maria Ciucci et Jacopo Frisoni. La nouveauté de cette épreuve offre à Sabrina Rouault et Aurélien Corbihan tous les espoirs de pouvoir briller.



Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales