En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Avec Michel Naly : quand les passionnés exposent leur sport en photo
le 21-02-2019
par Christophe Campiglia
Il y a quinze jours, le boulodrome Jean Védrine à Saint-Vulbas se préparait à vibrer de tirs sportifs avec la première Coupe du Monde Mixte de tirs. Présent dans l'enceinte villibadoise, Michel Naly a en profité pour prendre des clichés, passionné par la photographe, passionné par son sport.

Il nous offre aujourd'hui des clichés originaux. Une exposition qui rappelle la beauté de notre discipline, mise en valeur par la photographie. Nous avons voulu en savoir plus sur leur auteur.

   >>> A découvrir : le site de Michel Naly à partir de ce lien.

Michel Naly est licencié en troisième division dans le groupement Morestel en Isère

Tu étais à Saint-Vulbas pour la première Coupe du Monde Mixte de tirs sportifs ? Peux-tu te présenter Michel Naly ?
J'ai 48 ans cette année et j'ai pris ma première licence à 8 ans : je féte donc ma quarantième licence cette année. Je joue en troisième division quand je suis en forme et que j'ai du temps pour jouer. En quatrième division le reste du temps. Je suis licencié dans le groupement de Morestel sur la commune d'Optevoz, en Isère.

Alexandre Chirat au tir : le plaisir des yeux et le soutien de la manifestation à Boules Sport 2024 (photo : Michel Naly)

Tu nous as fait passer les photos que nous présentons dans cet article. D'où te viens ta passion pour la photo ?
La passion de la photo m'a pris vers 20 ans. Mais en parrallèle, je faisais beaucoup de course à pied : semis et marathons me prenaient beaucoup de temps. Il y a une dizaine d'années, une blessure au genou, après le marathon de New York, m'a forcé a arréter la course a pied. Je me suis donc remis à la photo.

Je fais essentiellement des photos qui sont en rapport avec la nature et principalement de la photo animalière depuis deux ans.

Simone Mana en course : la tête et le bras
(photo Michel Naly)

Certaines photos sont plus qu'originales ! Est-ce volontaire ou totalement inattendu ?
Les photos prises à Saint-Vulbas lors de la Coupe du Monde Mixte de tirs sportifs sont presque toutes prises en mode ''rafale''. C'était un choix de ma part au départ, pour essayer de prendre les coureurs en mouvements. 

Par définition, en mode rafale, on ne sait jamais trop ce qu'on va avoir : des fois c'est bien, parfois c'est raté et il y a des moments où l'on arrive à schooter des photos plus   ''originales ''. C'est un peu ce que je cherchais ce jour là.

La Turque Inci Ece Ozturk offre un soutien original à Boules Sport 2024 (une photo de Laurent Cottaz)

Tu nous offres ainsi quelques photos en soutien à Boules Sport 2024, avec la boule devant l'oeil. Que penses-tu de cette photo de Laurent Cottaz ? 
Je ne sais pas comment Laurent a travaillé pour cette photo. Mais je pense qu'il l'a fait aussi en mode rafale et qu'il s'est aperçu après coup du coté original du résultat. 

Quelque soit le sport, les actions et les mouvements vont tellement vite qu'il est difficile de savoir à l'avance ce qu'on va avoir sur nos photos.

   >>> A découvrir : 27 clichés de Michel Naly en 2'30 à partir de ce lien.

La Croate Ria Vojkovic soutient également Boules Sport 2024
(photo Michel Naly)

En conclusion, qu'as tu pensé du spectacle sportif que tu as vu à cette occasion ?
Ma passion pour la course à pied fait que je me suis passionné depuis longtemps pour les clubs sportif et les courses en particulier. Le spectacle offert lors de cette compétition était d'un  haut niveau, même si le revétement ne semblait pas être trés adapté à faire de trés grandes performances en tir de précision.

La langue de Pero Cubela
(photo Michel Naly)

La demi-finale du précision, remportée par la Croatie contre la France fut pour moi la plus belle passe d'arme de ce weekend. J'espère que cette initiative sera renouvelée dans les années à venir. Le fait d'associer femmes et hommes dans une même compétition donne une image plus en symbiose avec notre société, qui se bat pour imposer l'égalité femme / homme. Si cela peut nous apporter une chance suplementaire pour accéder aux Jeux Olympiques en 2024, alors c'est une bonne chose. 

   >>> Dernière minute : le rêve olympique des boules non retenu par le COJO sur rtbf.be.

Trouverez vous la boule de tir de Nathalie Alcaraz ?
(photo Michel Naly)


Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales