En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Coupe du Monde de tirs sportifs à Saint-Vulbas : J-3 avec Barbara Barthet
le 05-02-2019
par Christophe Campiglia
Vendredi 08 et samedi 09 février prochain, à Saint-Vulbas, ils seront quatre mousquetaires à disputer la première Coupe du Monde de tirs sportifs. Dans un format totalement inédit, ils représenteront la France dans les épreuves du tir de précision, du tir progressif et du tir rapide en double, disputées en double mixte. 

La France sera représentée par Barbara Barthet, Jennifer Gomez, Alexandre Chirat et Sébastien Belay, sous la conduite d'Emmanuel Bilon, sélectionneur national. A la veille de former un groupe, nous les avons interrogé individuellement sur leurs impressions, avant ce rendez-vous international. Premier entretien avec Barbara Barthet. 

Venez encourager vos Bleu(e)s !
Première Coupe du Monde mixte Sénior de tir sportif
Les 08 et 09 février 2019
Boulodrome Jean Védrine, rue Claires Fontaines, 01150 Saint-Vulbas

Barbara Barthet en action lors de l'Euro féminin, Saluzzo 2017
(photo : Dante Bonino)

Quelles sont tes impressions avant de disputer cette toute nouvelle compétition pour la France ?
C'est un grand honneur de représenter à nouveau la France, surtout sur une nouvelle compétition. Elle se déroule en plus dans mon club sportif. La nouveauté apporte un côté excitant. Je pense que le concept est très bon. Il y a beaucoup de bonnes choses mises en place. Je suis très honorée et très contente d'en être.

Le format de la compétition en fait une compétition d'équipe ? Comment abordes-tu cela ?
On part à quatre dans cette compétition. On dit souvent que les boules sont un sport individuel. Là, nous allons montrer que, comme en club, c'est vraiment un sport d'équipe. Nous allons nous battre sur chaque boule. Chaque point va compter pour l'équipe, il ne faudra lâcher à aucun moment. Le moindre point sera à aller chercher. Je pense que nous serons très soudés dans cette équipe et que cela sera une très belle compétition.

La première Coupe du Monde de tirs sportifs se dispute au boulodrome Jean Védrine à Saint-Vulbas. Est-ce un avantage pour toi ?
Oui, parce que nous y avons nos repères et nos marques. Nous aurons j'espère aussi du public. Ce sont les points positifs. D'un autre côté, on est chez soi, avec le risque est d'être un peu moins immergé dans la compétition internationale, par rapport à l'étranger où tout est totalement nouveau. A nous de bien gérer cela. Je suis plutôt ravie que cela se déroule à Saint-Vulbas, c'est une très belle chose.

Si les postes se sont pas encore officiels, on va supposer que tu vas disputer le relais mixte et le tir progressif. Qu'est ce que tu aimes dans ces épreuves ? Commençons par le relais mixte ?
Sincèrement, c'est une épreuve géniale, vraiment géniale. J'ai eu la chance de la disputer pour l'instant avec Sébastien Leiva-Marcon et Alexandre Chirat, deux personnes que j'apprécie énormément et en qui j'ai totalement confiance. Jusqu'à présent, cela s'est très bien passé. La mixité est l'avenir de nombreux sports, on l'a compris, on l'a mis en place : je pense que c'est très bon pour l'évolution de notre discipline.

Et dans le tir progressif ?
C'est mon épreuve depuis que j'ai commencé le Sport-Boules. C'est sûrement là que j'y consacre le plus de temps. C'est une épreuve que j'apprécie tout particulièrement. Elle est individuelle mais vendredi et samedi, je me battrais pour l'équipe. 

Tes meilleurs souvenirs dans ces deux épreuves ?
En relais mixte, je n'en ai pas disputé beaucoup, c'est le Mondial 2018 en Chine avec au bout, la victoire avec Alexandre Chirat. 

En tir progressif, le meilleur des souvenirs restera Mâcon, vraiment. Je pense que dans toute ma carrière passée et dans mon avenir dans les boules, cela restera mon meilleur souvenir. On ne peut pas rêver mieux : réaliser cette performance là, à cet endroit là, à ce moment précis, face à une adversaire de cette dimension. Je n'aurais pas pu écrire  un tel scénario aussi bien ! Cela reste le meilleur moment de ma carrière sportive.

   >>> A voir ou à revoir : la finale du tir progressif du Mondial Féminin, Mâcon 2014 en vidéo sur Dailymotion à partir de ce lien.

Les changements étant autorisés dans les épreuves, es-tu éventuellement prête à rentrer dans l'autre épreuve (le tir de précision) ?
J'ai totalement confiance en Jennifer donc je n'ai aucun souci là dessus ! Après oui, je m'entraîne pour la saison des clubs en tir de précision, donc s'il arrive quoi que ce soit et qu'il le faut, je serai là. Mais j'ai tellement confiance en Jenny que je ne me prépare pas du tout mentalement à disputer cette épreuve ce week-end.

En savoir plus :

Le programme de la compétition sur fiboules.org.


André Casella, le président de Saint-Vulbas Sport Boules, vous présente en vidéo la compétition à partir de ce lien.

Des anneaux olympiques à Saint-Vulbas ? André Casella vous dévoile leur emplacement en vidéo à partir de ce lien.

"Travailler pour que le Sport Boules soit une épreuve olympique en 2024", la vision d'André Casella en 2017 sur leprogres.fr.

Pour les plus éloignés, la compétition en direct sur Dailymotion à partir de ce lien.


Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales