En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

38ème Trophée Béraudier : quand l'histoire se répète pour Rumilly
le 14-01-2019
par Christophe Campiglia
C'est à une finale rythmée, plaisante, à suspens et d'un haut niveau qu'ont eu le droit spectateurs physiques et internautes pour la 38ème édition du Trophée International Charles Béraudier. 

   >> A voir ou à revoir : la finale du 38ème Trophée International Charles Béraudier sur Dailymotion à partir de ce lien.

Comme l'année dernière, elle opposa Rumilly à Balaruc-les-Bains. Comme en 2018, les Haut-Savoyards en sont sortis vainqueurs. Comme il y a un an, la finale se disputa en dix mènes et Balaruc-les-Bains marqua les deux premiers points de la rencontre. Mais à la différence de la finale de 2018, la physionomie de la revanche fut toute autre.

Les protagonistes d'une splendide finale avec Fernand Bouly et Gilles Mechin, le corps arbitral de la compétition
(photo : Bruno Tommasone)

Rumilly difficile à jouer

Comment battre Rumilly au regard du niveau de jeu produit en finale ? Les statistiques offertes par Sébastien Belay et Grégory Chirat sont exceptionnelles. Le premier, évoluant au poste de pointeur, signe un 10/14 en tentative de reprise et sept boules d'entame de mène (sur terrain vierge de toute boule). A cela s'ajoute un 3/4 en boule d'ajout (la quatrième tentée ayant démarquée un point !) et un 3/4 au tir.

Grégory Chirat a évolué dans des moyennes tout aussi élevées, avec un 17/22 au tir, un 2/2 en tentative de reprise et un 3/4 en boule d'ajout. Difficile dans ces conditions de résister. Après avoir encaissé les deux premiers points (0/2), Rumilly s'était mis en route et avait creusé l'écart en deux mènes (2/2, 6/2).

Romain Garcia attend le point de Mickaël Eymard, sous le regard de Sébastien Belay et Grégory Chirat
(photo : Bruno Tommasone)

Balaruc-les-Bains revient à un point...

A la différence de l'année dernière, les Balarucois ne se laissèrent pas distancer et revinrent dans la partie. La qualité de point de Mickaël Eymard parlait : le pointeur balarucois termine à 11/15 en reprise, 9 boules d'entame de mène et à 1/2 au tir. Romain Garcia enchaînait sept frappes de rang et Balaruc-les-Bains, point par point, revenait (6/3, 6/4, 6/5)

L'alerte venait à la septième mène : après deux échecs au tir, Romain Garcia annulait (6/5). Le tournat de la finale à la huitième mène : à trois boules contre quatre, point contre, Sébastien Belay décidait du tir. En posant un carreau presque sec à seize mètres de distance, il améliorait considérablement la situation de jeu des Rumilliens. Balaruc-les-Bains allait finalement concéder deux points sur cette mène (8/6).

   >>> A voir ou à revoir : le carreau de Sébastien Belay à la huitième mène sur Dailymotion à partir de ce lien.

Sébastien Belay vient de faire carreau à la huitième mène : un coup qui aura peut-être fait basculer l'issue de cette finale

... et cède

Rumilly marquerait quatre points à la mène suivante (12/6) avant de conclure à la dixième mène. Il faudra toutefois attendre la dernière des trois boules de Grégory Chirat pour valider le treizième point, suite à la reprise de Frédéric Ascensi, entré en jeu (1/3 en reprises tentées). Le tireur de Balaruc finit pour sa part à 14/22 au tir, dont 1/2 en annulation tentée, 4/6 en reprise et 1/1 en boule d'ajout. 

   >>> A voir ou à revoir : la conclusion de la finale par Grégory Chirat sur Dailymotion à partir de ce lien.

Huit boules d'ajout pour Rumilly contre une seule pour Balaruc-les-Bains, c'est peut-être la statistique qui résume le mieux le peu d'ouverture laissé par les vainqueurs à leurs adversaires. 

   >>> A voir ou à revoir : la 38ème édition du Trophée Charles Béraudier en huit vidéos en playlist sur Dailymotion à partir de ce lien.

   >>> A découvrir : d'autres statistiques, par Yves Gourdier, sur la finale en pièce jointe ou à partir de ce lien.


Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales