http://www.ffsb.fr/page.php?P=fo/public/front/instance/index

Partenaires
   


Actualité

Super 16 à Mâcon : Gobertier (Annecy), un très bon cru
le 13-02-2018
par Anne-pascale Delisle
Vainqueurs déjà à Susville, les Hauts-Savoyards ont enlevé l’épreuve mâconnaise à la suite d’une finale haletante face à Baudot (Balaruc-les-Bains).

Le public s’est déplacé nombreux pour assister au Super 16 organisé pour la 3e fois par l’Olympique Mâcon Boules.


Les deux finalistes avec les récompenses

La finale opposait deux formations qui avaient besoin de se rassurer. D’un côté, la formation Gobertier (Annecy) qui avait certes gagné le premier Super 16 à Susville mais qui restait depuis, sur des prestations moins concluantes. De l’autre, la quadrette Baudot (Balaruc-les-Bains), pas très à la fête depuis le début de la compétition et qui pointait à la 12e place du classement général.

Une ultime partie qui s’annonçait crispante et le début de rencontre en était la meilleure preuve. Après une heure de jeu, la marque était de 1-0 pour Baudot. Une explication à cela, les multiples annulations de but effectuées par Jérémy Micoud, (une pour Annecy) et Jordy Jouillé, (trois pour Balaruc).


La formation Baudot, finaliste

La partie se débridait et Baudot, mené 4-6, réalisait un lancer à 4 points et prenait l’avantage. Côté annecien, la réaction était immédiate avec le remplacement de Frédéric Marsens, excellent dans cette épreuve mais qui commençait à fatiguer, par Christian Berthet. Ce dernier, sur sa première boule, tutoyait le but, annonçant ce que serait la suite de cette finale. Les Héraultais avaient du mal à suivre le rythme au point de leurs adversaires et trois mènes plus tard, Gobertier enlevait le Super 16 de Mâcon, son second de la saison.

Les demi-finales ont été à l’image de cette dernière partie. Bilon (Lyon-Sport-Métropole) s’est longtemps accroché à Baudot avec une marque qui évoluait point par point. Après avoir égalisé à 4 partout, les Balarucois inscrivaient 4 points pour mener 8-4. Ils prenaient alors la rencontre à leur compte et trois mènes plus tard, ils enlevaient la partie.

Dans l'autre rencontre, les joueurs de la Cro Lyon ont été tenaces car nombreux ont été ceux dans le public à les voir rendre les armes. Les Lyonnais étaient largement dominés par Gobetier mais ne voulaient pas mourir sans lutter. Par trois fois, ils trouvaient les ressources pour annule pour revenir à 7-10. Une vaine réaction car les Hauts-Savoyards repartaient de plus belle et obtenaient leur billet pour la finale.

Texte et Photos : Bruno Tomasonne



Info régionale

Régions :

Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales